jan 02

Bonne année 2016

Slider

Site officiel du Front National des Pyreneees Catalanes

déc 15

Dans une France à 22 régions, le FN aurait conquis le Languedoc-Roussillon

louis aliot 2015 1

Si les 22 régions d’avant 2015 n’avaient pas été fusionnées en partie pour n’en former plus que 13, quel aurait été le résultat des régionales ? En analysant les résultats commune par commune, et département par département, la situation à l’issue de l’élection aurait été différente.

S’il n’avait pas été fusionné avec le Midi-Pyrénées la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon aurait placé Louis Aliot (FN) en tête à 40,42%, avec 3.327 voix d’avance sur la socialiste Carole Delga, à 40,13%. La fusion a au contraire donné une large victoire à cette-dernière, gagnante à 44,81% des suffrages, contre 31,83% pour le candidat frontiste.

Lire la suite sur lemonde.fr

Site officiel du Front National des Pyreneees Catalanes

déc 15

Communiqué de Jean-François Fons et des co-listiers FN/RBM des Pyrénées-Orientales pour les Elections Régionales.

Nouvelle image3

Au nom de Louis Aliot et de mes co-listiers, je tiens à remercier les électeurs et électrices des Pyrénées-Orientales qui se sont portés massivement, lors de ces deux tours de scrutin des élections régionales, sur notre liste, la plaçant en tête dans le département.

Je remercie également les abstentionnistes et les patriotes qui se sont mobilisés entre les deux tours malgré les pressions de la caste politico-médiatique, faisant gagner à notre liste FN/RBM près de 18000 voix au 2ème tour.

Enfin, j’assure les catalanes et catalans, que leurs 4 futurs Conseillers Régionaux seront, lors de ce mandat, le fer de lance de la défense de leurs intérêts auprès des instances de la future Grande Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.
Site officiel du Front National des Pyreneees Catalanes

déc 11

Votez Louis Aliot !

déc 11

Pour une Région fière et enracinée, le 13 décembre, soyons rassemblés pour battre la Gauche!

déc 11

Voici le tract de l’entre-deux-tours : « Faites le choix du changement, battons le PS! »

déc 11

Barrage au FN. Tout est permis !

Un sondage IFOP Midi-Libre L’Indépendant était annoncé pour sortir demain au sujet de notre région. Il restera confidentiel pour les raisons que l’on devine.
 
Ordinairement, les chiffres sont donnés officiellement la veille au soir à Louis pour qu’il puisse les commenter et que cela soit relayer par la même presse.
 
Cette fois-ci, on vient de lui refuser ses chiffres et donc son droit à les commenter pour parution en même temps que le sondage.
 
Il s’agit d’une énième manipulation grossière dans le même acabit que les derniers sondages bidons pour Marine ou Marion pour casser la dynamique du FN.
 
Tout laisse donc à penser que le sondage qui paraîtra demain sera un faux et non pas celui réalisé en début de semaine.
 
Les socialistes sont aux abois et prêts à tout.
 
Le sondage qui paraîtra demain (donc ce vendredi 11) sera donc bidon !!! Et pour lequel, la campagne terminant demain soir nous n’aurons aucune possibilité de répondre.

déc 09

Votez Aliot, pour sortir les socialistes !

http://www.lefanaldubarcares.com/wp-content/uploads/2015/11/11222465_10208256695123648_1810923131134006711_n.jpg

déc 09

Pour battre les Verts, les chasseurs votent Louis Aliot !

louis aliot

Avec la fusion des listes « Delga » et « Onesta » dans la grande région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, les Socialistes sont devenus, de fait, les otages des Verts. Pour Louis Aliot, c’est une alliance à haut risque pour les 150 000 chasseurs de la région. Elire Delga, ça revient à donner la gestion de l’environnement aux écologistes, véritables intégristes anti-chasse.

La chasse est un art populaire que Louis Aliot entend défendre car il permet de faire vivre, dans la nature, les valeurs de la tradition, du patrimoine, de la liberté, de la responsabilité. En campagne, c’est un lien convivial qui unit les générations comme les catégories sociales.

Pour Louis Aliot qui entend rééquilibrer le territoire régional et apporter un soutien massif à la ruralité, la chasse est aussi une activité essentielle de l’aménagement du territoire reconnue comme un instrument efficace de la biodiversité.

Sous sa présidence, les chasseurs seront associés pleinement à l’élaboration du nouveau Schéma Régional d’Aménagement du Territoire et de Développement Durable du Territoire (SRADDT) ainsi qu’au nouveau Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE).

Les acteurs du monde cynégétique pourront également compter sur la Région pour les aider à assurer leur mission en matière de biodiversité.

Enfin, la Région s’investira, à leur côté, pour la formation, la sécurité, les évènements…

Avec Louis Aliot, les chasseurs auront un interlocuteur unique à la Région chargé des questions cynégétiques et halieutiques. Ce partenaire ne sera pas « tenu en laisse » par les Verts. Chasseur et pêcheur, fils et petit-fils d’armuriers héraultais, Guillaume Vouzellaud sera le représentant de l’exécutif régional avec les associations, les dianes et les fédérations.

Dimanche prochain, pour faire barrage aux Verts, les chasseurs et leur famille doivent se mobiliser et voter pour Louis Aliot !

déc 09

Régionales : le Conflent nouvelle terre d’élection du Front national

Dans les bureaux de Prades, le taux d’abstention était dimanche soir supérieur de plus de 4 points à celui des élections régionales de 2010. Près d’un électeur sur deux n’est pas allé voter.
Dans les bureaux de Prades, le taux d’abstention était dimanche soir supérieur de plus de 4 points à celui des élections régionales de 2010. Près d’un électeur sur deux n’est pas allé voter. PHOTO/J.-L.B

La progression est certes moindre qu’au niveau départemental. Mais jamais le FN n’avait été aussi haut dans la capitale du Conflent. Triplant même la mise au passage. Décryptage.

Vingt points en cinq ans. Le chiffre est éloquent. Voilà très exactement le bond que vient de réaliser le Front national dans la sous-préfecture de Prades. Sacré triple saut ! Qu’il convient, assurément, de remettre en perspective. Petit retour en arrière. Chiffres à l’appui.

Le 21 mars 2010, au soir du deuxième tour des élections régionales, France Jamet avait obtenu 9 % des suffrages exprimés. Pour mémoire, Raymond Couderc, le poulain de la majorité de l’époque, avait remporté le scrutin (51 %) en devançant Georges Frêche, le prétendant dissident de la liste divers gauche (39 %).

Dimanche, pour le premier tour de celles de 2015, Louis Aliot a engrangé plus de trois fois plus de voix (29 %) que la candidate frontiste de l’époque. Le compagnon de Marine Le Pen devance de près de cinq points le Républicain Dominique Reynié (24,73 %) et de sept, la socialiste Carole Delga (22,35 %).

Louis Aliot «drague» l’électorat de Castex sur ses terres

«À Prades et dans l’ensemble du canton, ces élections sont marquées par une forte progression du FN, moindre cependant qu’au niveau départemental», constate le maire Jean Castex. «Mais on voit bien qu’il s’agit d’un phénomène national, qui appelle des explications nationales. Je ressens parfaitement l’exaspération de nos concitoyens, qui s’est également traduite par un fort taux d’abstention. Il faut dire que nos gouvernants l’ont cherché, en fixant les élections en décembre, à quelques jours de Noël.»

La percée du FN dans la capitale du Conflent n’étonne, à vrai dire, pas grand monde au pied du Canigou. Car hormis lors du dernier scrutin municipal, où il ne présentait pas de candidat face à Jean Castex, le FN bénéficie aujourd’hui d’une assise conséquente dans la vallée de la Têt.

Lire la suite

Articles plus anciens «